Commentaire du Fonds Triasima actions mondiales tous pays – T2 2023

2023-07-14

L’économie

Le ralentissement progressif de l'économie, essentiellement causé par les taux d'intérêt élevés, persiste. Cependant, la vigueur du marché de l'emploi, avec des taux de chômage faibles et un revenu des ménages en hausse, joue un rôle clé de contrepoids. La confiance des consommateurs, renforcée par des niveaux records de crédit à la consommation, demeure élevée et soutient les dépenses des ménages. De plus, les politiques fiscales expansionnistes des États-Unis supportent le marché de l'emploi.

Les industries de services occupent actuellement une place centrale dans le maintien de l'économie mondiale, tandis que le secteur manufacturier est confronté à des difficultés en raison du ralentissement économique. Grâce au rebond suivant la pandémie et à des revenus solides, les ménages augmentent leurs dépenses en services, notamment dans des domaines tels que le tourisme et les loisirs.  

L'inflation reste sur une trajectoire descendante, mais est encore supérieure aux objectifs de la plupart des pays. Poursuivant leur guerre contre l'inflation, les banques centrales des pays développés, comme le Canada et les États-Unis, relèvent leurs taux directeurs, mais à un rythme plus lent. 

La Chine fait figure d'exception dans cette tendance mondiale de resserrement monétaire. Ce pays est confronté à d'importants défis économiques, notamment un taux de chômage élevé chez les jeunes, des marchés d'exportation moroses et un important effet négatif de levier financier dans le secteur de l'immobilier.

Les marchés mondiaux

Le MSCI ACWI a enregistré un rendement de 3,9 % ce trimestre.

Le marché mondial des actions a été tiré à la hausse par les titres de méga capitalisations américains : Amazon, Nvidia, Google, Meta Platforms, Tesla et Microsoft. Les secteurs des technologies de l'information (12 %), des services de communication (5 %) et de la consommation discrétionnaire (6 %), dans lesquels ces titres sont classés, ont bénéficié de la ferveur entourant les applications potentielles de l'intelligence artificielle. 

Les secteurs des matériaux, des services publics et de l'immobilier sont restés à la traîne, reculant de 3 % en moyenne. Ces trois secteurs ont été affectés par la hausse des taux d'intérêt réels et par des circonstances spécifiques.

Le Fonds

Le Fonds Triasima actions mondiales tous pays a affiché un rendement de 4,4 % ce trimestre.

L'allocation sectorielle, répartie sur plusieurs secteurs, a contribué à la valeur ajoutée. La sélection de titres aussi, pour les secteurs des technologies et des soins de santé, mais pas pour celui de la consommation discrétionnaire.

Le tableau suivant présente les principaux contributeurs au rendement relatif :

 Impact positif

 Impact négatif

Super Micro Computer

Ulta Beauty

Kinsale Capital

Apple *

Eli Lilly

Yakult Honsha

AmerisourceBergen

Gr. Aeroportuario del Sureste

Badger Meter

Marathon Petroleum

*Ces titres n’étaient pas détenus par le fonds.

La pondération du secteur défensif des biens de consommation de base a de nouveau été réduite ce trimestre, ainsi que celle du secteur de l'industrie. Celui-ci demeure toutefois toujours surpondéré, tout comme celui de la consommation discrétionnaire. Des ajouts ont été effectués au secteur des technologies de l'information, éliminant son importante sous-pondération. Les services de communication sont aussi sous-pondérés, en partie parce que le Fonds ne détient pas Alphabet et Meta.

L’Approche des trois piliers MC

Sur le plan quantitatif, le Fonds présente de meilleurs paramètres de risque, d'attentes et de croissance des revenus que l'indice de référence. 

La tendance de l'indice MSCI ACWI s'est améliorée ce trimestre, pour presque atteindre le statut de tendance haussière. Les facteurs taille, dividendes et valeur ont enregistré des résultats supérieurs à la moyenne, alors que le facteur volatilité des revenus a sous-performé.

Le contexte fondamental des actions mondiales est resté stable ces derniers temps. Le ralentissement économique se poursuit, mais les prévisions de bénéfices pour 2023 et 2024, auparavant en baisse, se sont considérablement stabilisées, aidées par la stabilité des taux d'intérêt à long terme et le repli de l'inflation. Les perspectives des actions semblent moyennes pour le reste de l’année 2023.