Commentaire du Fonds Triasima actions canadiennes petites capitalisations – T3 2022

2022-10-15

L’économie

L'inflation élevée est le thème macroéconomique dominant actuellement. Elle est le résultat des politiques monétaires accommodantes antérieures, d'une situation de plein emploi et des perturbations persistantes aux chaines d’approvisionnement dues à la pandémie.

Les banques centrales sont restées fermes dans leur volonté de juguler l'inflation et ont augmenté les taux directeurs. Les taux à court et moyen terme ont suivi, si bien que les courbes de rendement se sont inversées au Canada et aux États-Unis.

La croissance économique est entravée par cette forte inflation et par la hausse des taux. Les ménages souffrent de la baisse du revenu réel disponible tandis que les entreprises sont confrontées à des coûts plus élevés et à une diminution de la demande. Ces dernières font désormais preuve de prudence dans leurs prévisions. Le ralentissement économique se généralise et de nombreux pays sont probablement déjà en récession.

Le marché du travail serré commence à entraîner des hausses des coûts unitaires de main-d'œuvre. La situation de l'emploi est toutefois toujours en décalage avec les conditions économiques et pourrait bientôt commencer à se détériorer. Les annonces de licenciements et de gel des embauches sont des signes typiques.

Le conflit Russie-Ukraine se poursuit. Ses principaux effets sont une incertitude géopolitique accrue et des coûts énergétiques élevés en Europe. Entre-temps, la pandémie de COVID est passée au second plan, avec un impact résiduel sur certaines industries de services.

Le marché des actions canadiennes à petite capitalisation

L'indice des petites capitalisations S&P/TSX a perdu 2,5 % ce trimestre. 

La faiblesse a été généralisée, neuf secteurs sur onze ayant reculé. Les secteurs sensibles aux taux d'intérêt ont enregistré les pires résultats, avec en tête les services de communication (-23 %), les services publics (-14 %) et l'immobilier (-9 %). 

Le secteur des technologies de l'information (23 %) a été stimulé par les excellents résultats trimestriels d'Absolute Software et par l'acquisition à forte prime de Sierra Wireless. Les secteurs de la consommation discrétionnaire (2 %), de la consommation de base (0 %) et des soins de santé (0 %) ont été soutenus par leurs 

Le Fonds

Le Fonds Triasima actions canadiennes petites capitalisations a eu un rendement de -1,6 % ce trimestre. 

Dans l'ensemble, la répartition sectorielle a été neutre pour la performance relative. La sélection de titres répartie entre plusieurs sociétés a contribué positivement, mais ce sont les titres du secteur de l'énergie qui ont apporté le plus de valeur ajoutée.

Le tableau suivant présente les principaux contributeurs au rendement relatif :

Impact positif Impact négatif

Uni-Select inc.

Paramount Resources ltée

Vermilion Energy inc.

Wesdome Gold Mines ltée

Definity Financial corp.

Dream Unlimited corp.

Pet Valu Holdings ltée

Sierra Wireless inc.*

Crew Energy inc.

Polaris Renewable Energy inc.

*Titres non détenus dans le fonds.

Des liquidités ont été déployées au cours du trimestre, principalement dans les secteurs des technologies de l'information, de la consommation discrétionnaire et des services financiers. Ces deux derniers secteurs sont désormais surpondérés par rapport à l'indice de référence. Les secteurs de ressources, soit l'énergie et les matériaux, sont encore largement sous-pondérés. Dans l'ensemble, le fonds conserve une structure défensive au niveau sectoriel.

L’Approche des trois piliers MC

Sur le plan quantitatif, le fonds est légèrement plus cher que le marché, mais il affiche de meilleurs paramètres de rentabilité, de croissance des revenus, de croissance des bénéfices et d'attentes. Les paramètres de risque sont équivalents.

Le marché des actions canadiennes à petite capitalisation a oscillé, à la hausse puis à la baisse, au troisième trimestre, mais sa tendance à long terme reste négative. Les facteurs axés sur la qualité comme la stabilité et la rentabilité ont affiché un rendement supérieur. 

Le contexte fondamental des actions canadiennes à petite capitalisation s'est encore détérioré ce trimestre. L'inflation élevée et la hausse des taux d'intérêt entraînent des révisions à la baisse des projections de bénéfices des entreprises. Les perspectives demeurent peu encourageantes à court terme.
 

Contactez-nous

Inscrivez-vous à notre liste d’envoi

Pour être au courant de nos webinaires et de nos nouvelles communications